Quelles sont les caractéristiques d'un utérus post-partum?

L'utérus est la partie la plus importante du corps pour la croissance et l'accouchement d'un nouveau-né. Une grossesse entraîne de nombreux changements au niveau des organes. L'utérus d'une femme grossit et change pendant la grossesse pour accueillir et soutenir le fœtus en croissance. Immédiatement après la naissance, l'utérus postnatal commence à retrouver sa taille et son état normaux avant la grossesse. Il se contracte et se contracte à mesure qu'il se réduit. L'utérus post-partum libère également des lochies, un écoulement de sang et de liquides qui commence immédiatement après l'accouchement et se poursuit souvent pendant plusieurs semaines.

Au neuvième mois de grossesse, l'utérus d'une femme a presque cinq fois sa taille normale. Une mère portant des multiples - deux bébés ou plus - peut connaître une augmentation encore plus importante de la taille de son utérus. Ce changement considérable de hauteur, de longueur, de profondeur et de forme générale permet à l'organe d'accueillir un ou plusieurs bébés nés à terme, ainsi que le placenta, les membranes et le liquide amniotique. La naissance du bébé suivie du placenta déclenche le rétrécissement de l'utérus post-partum. Après une semaine, la taille de l'utérus a été réduite de moitié et, au bout de six semaines, elle est généralement revenue à ses mesures normales antérieures à la grossesse.

Une autre caractéristique normale de l'utérus post-partum est la libération de sang, de mucus et d'autres liquides. Lorsque le placenta se détache de la paroi utérine, il laisse une plaie ouverte qui saigne dans l'utérus. Ce processus rend les lochies lourdes et d'un rouge vif pendant la période postnatale immédiate. Les saignements post-partum vont probablement se poursuivre pendant environ six semaines après la naissance, et une femme observe le plus souvent un changement de couleur et de débit au fur et à mesure que le saignement diminue et que le site du placenta détaché guérit.

Une naissance par césarienne, où le bébé est enlevé chirurgicalement par une incision dans l'utérus, peut entraîner des difficultés supplémentaires. Le fait de couper à travers l’utérus entraîne plus de pertes sanguines qu’un accouchement par voie vaginale, et des points de suture sont nécessaires pour fermer la plaie et la préparer à la guérison. Il peut être difficile de se remettre d'une césarienne. Les femmes souffrant de fièvre, de rougeurs autour de l'incision, de douleurs ou de malaises anormaux doivent contacter un professionnel de la santé. Un fournisseur de soins de santé peut déterminer si une nouvelle mère présentant de tels symptômes souffre d’une infection de l’utérus post-partum.

Une équipe de prestataires de soins de santé surveillera l'état de son utérus pour une femme qui vient d'accoucher. Les infirmières ou les sages-femmes massent souvent l’organe, l’encourageant à se contracter et à reprendre sa taille normale. Si le médecin ou la sage-femme observe une réponse lente dans l'utérus post-partum associée à une quantité excessive de saignements, un traitement médicamenteux peut être administré. Dans de rares cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour arrêter le saignement.

DANS D'AUTRES LANGUES

Est-ce que cet article vous a aidé? Merci pour les commentaires Merci pour les commentaires

Comment pouvons nous aider? Comment pouvons nous aider?