Quelles sont les différentes causes de déficits cognitifs?

Les déficits cognitifs, les variations de la fonction cérébrale conduisant à des difficultés à accomplir des tâches cognitives, se présentent sous des formes très variées. Ils peuvent être divisés en déficits généraux et spécifiques, selon qu’ils impliquent des problèmes de fonctionnement général, comme on le voit avec un retard mental, ou des difficultés avec des types particuliers de tâches cognitives telles que l’acquisition du langage. Le traitement des déficits cognitifs varie en fonction de leur cause et de leur gravité et peut inclure des médicaments, une thérapie et des soins de soutien.

Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles le fonctionnement du cerveau peut être altéré. Certaines personnes présentent des déficits cognitifs congénitaux causés par des variations du développement du fœtus, des troubles génétiques ou des lésions cérébrales subies à la naissance. D'autres personnes développent des déficits à la suite de maladies neurologiques progressives, de blessures à la tête et de toxicomanie. Parfois, ces déficits sont de nature iatrogène, causés par un traitement médical. Certains médicaments sont connus pour avoir un impact sur la fonction cognitive, par exemple.

Dans le cas de déficits cognitifs généraux, les patients subissent une réduction globale de la fonction cognitive. Ils ont de la difficulté à accomplir une série de tâches et peuvent ne pas être en mesure de fonctionner de manière autonome. Les troubles neurologiques, en particulier à un stade avancé, peuvent causer ce niveau de déficience, de même que certaines affections congénitales. Les enfants nés avec une déficience intellectuelle associée à des conditions telles que le syndrome de Down, par exemple, ont des déficits cognitifs généraux. Certaines maladies mentales peuvent également causer ces types de déficits en interférant avec la fonction cérébrale et, dans certains cas, les médicaments utilisés pour traiter cette maladie entraînent l'apparition de problèmes de fonctionnement cérébral.

Avec des déficits spécifiques, les personnes peuvent bien fonctionner dans certaines zones et pas dans d’autres. La dyslexie, les troubles d'apprentissage tels que le TDAH et les troubles du traitement auditif sont quelques exemples choisis de déficits cognitifs spécifiques. Chez ces patients, la fonction cérébrale globale est celle attendue et le patient peut effectuer diverses tâches cognitives, mais a des difficultés avec les tâches nécessitant une fonction fonctionnelle dans des zones spécifiques du cerveau. Ces patients peuvent être hautement qualifiés pour certains types de tâches et démontrer parfois une grande capacité d'adaptation pour compenser leurs déficits.

Lorsque les personnes atteintes de déficits cognitifs vont chez le médecin, une évaluation approfondie est menée pour documenter l’ampleur du problème et en apprendre davantage sur la cause éventuelle. Cette information peut être utilisée pour élaborer un plan de traitement. Les adaptations pour le patient sont une composante commune du traitement, utilisant par exemple des ajustements au programme d’études conçu pour aider l’élève à apprendre. Parfois, les médicaments peuvent aider, en particulier pour des déficits cognitifs spécifiques, tout comme l’ergothérapie, par exemple, pour aider le patient à développer ses compétences psychosociales.

DANS D'AUTRES LANGUES

Est-ce que cet article vous a aidé? Merci pour les commentaires Merci pour les commentaires

Comment pouvons nous aider? Comment pouvons nous aider?