Qu'est-ce que la spiritualité autochtone?

Quand on parle de spiritualité autochtone, il fait généralement référence à la spiritualité amérindienne. C'est très différent des religions telles que le christianisme, car il n'existe pas un seul ensemble de croyances ou de dogmes. Ce n'est pas une religion en tant que telle, mais plutôt un mode de vie qui intègre des ensembles de croyances très variés dans la plupart des aspects de l'existence d'un disciple.

Selon la grande majorité des anthropologues, les Amérindiens ont habité le continent nord-américain il y a environ 30 000 à 60 000 ans. On pense que beaucoup d'entre eux ont traversé la masse terrestre actuellement submergée dans le détroit de Béring. À mesure que les populations se sont dispersées et que les tribus se sont formées, un grand nombre de systèmes de croyances individuels se sont développés. Bien que pratiquement tous soient différents, la plupart sont liés les uns aux autres par des points communs souvent trouvés chez les chasseurs et les cueilleurs nomades.

Par exemple, la spiritualité autochtone s'est largement concentrée sur le monde naturel; des objets, des animaux et même des lieux géographiques situés dans la région d'origine d'une tribu ont reçu une signification surnaturelle. Le chamanisme était très courant et presque toutes les pratiques spirituelles des autochtones reposaient largement sur les rituels, les cérémonies, le concept des bons et des mauvais esprits, la chasse et les tabous culturels. Parmi les autres tendances partagées de la spiritualité autochtone, il y avait parfois une divinité primaire qui a créé la Terre et un adversaire ou un filou qui tourmentait l'homme à un degré plus ou moins grand. Une telle relation conflictuelle est également commune aux croyances non indigènes, comme dans la théologie chrétienne d'un Dieu suprême et d'un Satan diabolique.

En raison de la maladie et des pratiques presque génocidaires qui ont été observées chez les Amérindiens aux 18e et 19e siècles, les questions de spiritualité ont souvent été diluées ou éteintes. Le christianisme a souvent été imposé de force aux tribus amérindiennes, de sorte que beaucoup ont maintenant des croyances hybrides. À cette époque, accomplir un travail missionnaire auprès des peuples autochtones était perçu comme une vocation primordiale. Convertir les Amérindiens de ce qui était perçu comme des manières païennes était une priorité absolue pour beaucoup.

À la fin du 20e et au début du 21e siècle, ceux qui adhéraient aux croyances du Nouvel Âge ont tenté d'assumer certaines croyances spirituelles autochtones. De nombreux aspects des versions du Nouvel Âge de la spiritualité autochtone découlent davantage de la fiction et du ouï-dire que des rites et des pratiques d'une tribu. La fictionnalisation des croyances autochtones était presque inévitable, car de nombreuses tribus s’appuyaient sur la tradition orale et n’ont à présent aucune trace de leurs premiers rituels.

Il existe une religion indigène réelle, bien qu’elle soit de la création du 20ème siècle. La Native American Church a été fondée en 1918 et compte environ 300 000 membres. Les croyances religieuses comprennent de nombreux rites et cérémonies génériques, des idées chrétiennes et l'ingestion de la plante hallucinogène de peyotl. La spiritualité autochtone peut donc être globalement considérée comme un ensemble extrêmement diversifié de croyances et de rituels gravitant autour d’un certain respect pour la nature.

DANS D'AUTRES LANGUES

Est-ce que cet article vous a aidé? Merci pour les commentaires Merci pour les commentaires

Comment pouvons nous aider? Comment pouvons nous aider?