Qu'est-ce qu'une charge de feu?

La charge calorifique, également appelée charge calorifique, fait référence à la quantité de matière inflammable et à la quantité de chaleur pouvant être générée par une substance qui s'enflamme dans une zone donnée. Il est le plus souvent utilisé pour désigner la quantité de chaleur pouvant être générée par les matériaux dans une zone fermée, telle qu'un compartiment ou une pièce. La charge en feu d'une pièce ou d'une autre zone peut être utilisée pour quantifier la gravité potentielle d'un incendie à cet endroit. Il s'agit donc d'un concept important en matière de sécurité incendie, de lutte contre les incendies et de construction.

La charge calorifique d'une pièce correspond à la quantité de chaleur qui serait générée par unité de surface dans la pièce si tous les matériaux combustibles présents étaient brûlés. En unités usuelles impériales ou américaines, cette valeur est exprimée en unités thermiques britanniques (BTU) par pied carré, tandis qu'en unités métriques, elle est exprimée en kilojoules (kJ) par mètre carré. Un seul BTU équivaut à environ 1055 joules, ou 1,055 kJ. Un BTU est formellement défini comme la quantité de chaleur nécessaire pour augmenter la température d’une livre d’eau d’un degré Fahrenheit inférieur à 1 atmosphère de pression, ce qui correspond à peu près à la pression atmosphérique moyenne au niveau de la mer.

La charge calorifique d'une pièce peut être calculée en unités usuelles en multipliant le nombre de livres de matériaux inflammables dans la pièce par le nombre moyen de BTU générées par livre, puis en divisant le résultat par le nombre de pieds carrés dans la pièce. La même procédure peut être effectuée avec des kilogrammes, des kilojoules et des mètres carrés. De manière moins précise et plus informelle, le terme peut également désigner la quantité ou la masse de matériaux inflammables dans une zone donnée, exprimée en livres par pied carré ou en kilogrammes par mètre carré, bien que cela soit plus cruel car il n'inclut pas la quantité de chaleur. généré par différents matériaux. La charge en feu d'une zone peut varier considérablement en fonction de ce qui y est stocké. Par exemple, la combustion de bois sec produit environ 7 000 BTU par livre, tandis que la combustion de propane en produit 15 000 par livre.

Connaître la charge calorifique des pièces d'une structure en feu est une information importante pour la sécurité incendie, car elle indique à quel point les incendies peuvent être destructeurs dans différentes pièces ou compartiments et donne une idée de la probabilité qu'un feu se propage d'une zone à une autre. Les pompiers utilisent ces informations pour identifier les zones les plus vulnérables ou les plus dangereuses des bâtiments en flammes. C'est également une considération prise en compte lors de la construction d'un bâtiment. Par exemple, le béton ne contribue pas à la charge calorifique car il ne brûle pas et est donc souvent utilisé pour la construction de locaux ou de bâtiments dans lesquels des matériaux hautement inflammables sont conservés. Les codes de prévention des incendies et les codes du bâtiment incluent souvent des réglementations limitant le stockage des matériaux hautement inflammables tels que les combustibles, tels que les combustibles, car ils contribuent grandement à la charge de feu locale et présentent un risque accru d'incendie hors de contrôle s'ils sont conservés dans des lieux enflammés -des mesures de contrôle qui n'étaient pas conçues pour gérer la quantité de chaleur qu'elles peuvent générer.

DANS D'AUTRES LANGUES

Est-ce que cet article vous a aidé? Merci pour les commentaires Merci pour les commentaires

Comment pouvons nous aider? Comment pouvons nous aider?